4 Gods

4 Gods

4 dieux se sont réunis pour créer une planète entière en quelques millions d’années. Vous avez 30 minutes !

Ludically
Joueurs
Joueurs
2 - 4
Âge
10+
Durée
20"
Prix conseillé
41€

Notre Avis

Dans 4 Gods, les joueurs incarnent des dieux qui ont pour mission de fabriquer une planète des plus belles et des plus accueillantes. Mais les dieux sont concurrents, seul celui qui aura le mieux travaillé sera récompensé.
Prenez un grand classique comme Carcassonne et énervez le. Mais énervez le bien! Vous obtiendrez 4 Gods. Un jeu de pose de tuiles et de placement de meeples où le scoring est sans cesse perturbé par la nécessité de jouer le plus rapidement possible.
Le principe est qu’on a le choix entre plusieurs actions : prendre une tuile dans le sac, poser une tuile sur l’espace de jeu ou la placer dans sa réserve ou encore placer un meeple sur l’espace de jeu.
Tout comme pour Carcassone, poser des tuiles implique de faire correspondre les terrains qui y sont illustrés avec ceux qui se trouve déjà sur le plateau (on ne colle pas le bord d’une forêt au bord d’une montagne, c’est comme ça !). Il existe ainsi 4 types de terrain qui vont servir a construire et a scorer le plus possible.
Pourquoi c’est un jeu de rapidité ?
C’est la particularité de 4 Gods et ce qui le démarque d’un classique Carcassonne : on ne joue pas chacun son tour mais dès qu’on a terminé son action précédente. En somme, quand la partie est lancée on ne s’arrête de jouer que lorsque celle-ci est terminée. Cette notion de rapidité prend tout son sens quand il s’agit de piocher des tuiles terrain car on ne peut pas les poser n’importe comment sur l’espace de jeu, il y a des contraintes liées au placement et plus on en pioche, moins il reste de possibilités dans le sac. On joue donc ainsi, dans un joyeux bazar, jusqu’à ce que la zone de jeu soit entièrement remplie ou bien qu’il ne soit plus possible de placer de tuiles. A ce moment-là on compte les points, qui seront calculés en fonction du nombre de terrains possédés — grâce a vos meeples — et de leur taille.
Devoir jouer vite génère des erreurs, évidemment, et cela crée de la variance. Ça permet d’emblée que ce ne soit pas toujours le même qui gagne, par exemple. Cet aspect, non remis au simple hasard de la pioche est intéressant et original. C’est aussi un aspect qui ecourte les partie a plus de joueurs. A 4 une partie va ainsi durer une dizaine de minutes alors qu’à 2, on est plutôt sur un format 20 minutes. Dans tous les cas, les parties sont assez rapides et il est rare qu’on sorte la boîte sans faire 2 ou 3 parties.
On retrouve également dans les mécaniques un système de choix de quelques règles de départ (mode de jeu timé ou non, nombre de divinités incarnées…) qui renouvellent facilement le style des parties et le plaisir du jeu.
Quant a l’aspect général, le thème est bien choisi et s’accorde parfaitement aux mécaniques utilisées, le matériel, des tuiles et espace de jeu en carton très bien illustrées aux meeples moulés et détaillés est de très bonne facture.
Au final, 4 Gods n’est pas de ces jeux qui transcendent le jeu mais qui réussissent a se faire une place dans une ludothèque car il est rapide, dynamique qu’a niveau de joueur équivalent, il est finalement plus simple de gagner dans 4 Gods que dans une partie de Carcassonne, son père spirituel et sacro-saint des grands classiques du genre.

On aime

  • - un excellent jeu de placement et de rapidité
  • - parties nerveuses
  • - des options en début de jeu pour changer un peu la façon de jouer

On aime moins

  • - il n'est pas si rare de devoir arrêter la construction du terrain en plein milieu et devoir compter les points, faute de pouvoir respecter les conditions de placement de tuiles.

La vidéo règle